Résines époxy sur panneau

Résine époxy

Charles BAUDELAIRE (1821-1867)

Une gravure fantastique

Ce spectre singulier n'a pour toute toilette,
Grotesquement campé sur son f...

Charles BAUDELAIRE (1821-1867)

Harmonie du soir

Voici venir les temps où vibrant sur sa tige
Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir;
Les s...

Résine époxy

Charles BAUDELAIRE (1821-1867)

La muse malade

Ma pauvre muse, hélas ! Qu'as-tu donc ce matin?
Tes yeux creux sont peuplés de visions nocturnes,
...

Charles BAUDELAIRE (1821-1867)


Un damné descendant sans lampe,
Au bord d'un gouffre dont l'odeur
Trahit l'humide profondeur,
D'éternels escalie...

Charles BAUDELAIRE (1821-1867)

L'irréparable


Peut-on illuminer un ciel bourbeux et noir?
Peut-on déchirer des ténèbres
Plus denses que la poix, ...

Je suis de mon coeur le vampire,
Un de ces grands abandonnés
Au rire éternel condamnés,
Et qui ne peuvent plus sourire !

Les informations de ce site internet sont gérées par Jacques COMMARMOND.
Artisteo © 2016 - Tous droits réservés - Toute reproduction totale ou partielle entraînera des poursuites.